L'ENSA vous présente l'enquête métier

"Mieux connaître les moniteurs de vol libre"

vignette EnqMetVL

INTRODUCTION


Les années soixante dix ont vu l’émergence en France d’activités aériennes « libres » s’exerçant sans motorisation dont le décollage et l’atterrissage n’utilisent que l’énergie musculaire du pilote.
Les activités de vol libre recouvrent quatre disciplines : le delta, le parapente, le cerf-volant et les glisses aérotractées.
Deux d’entre elles se pratiquent, quasi exclusivement, dans l’espace aérien. Il s’agit du delta, discipline historique et fondatrice de la Fédération française de vol libre (1974), et du parapente, dont la délégation lui a été conférée en 1989 ; elles sont classées « en environnement spécifiques », de ce fait les certifications qui permettent son encadrement contre rémunération ne peuvent être que des diplômes délivrés par le ministère chargés des sports.
L’analyse comparative des deux référentiels d’activités, très proches dans le domaine des connaissances théoriques liées à l’aérologie, à la mécanique de vol, à la réglementation et au milieu institutionnel, assez semblables dans le domaine des compétences pédagogiques, ne diffère que par les compétences techniques contingentes de l’aéronef utilisé.
Cette démarche a abouti à la création du brevet d’État d’éducateur sportif du premier degré, et deuxième degré option vol libre, spécialités delta et parapente.
(arrêté et annexes du 6 juillet 2006 modifiant l’arrêté du 4 juin 1996 fixant les conditions d’obtention de la formation spécifique du BEES 1er degré et l’arrêté du 23 juillet 2004 qui modifie les conditions d’obtention de la formation spécifique du BEES 2eme degré).