Impact cognitif et physiologique d’une ascension « express » du Mont Blanc

Etude de l’Impact Cognitif et physiologique d'un Effort prolongé en altitude (ICE)

Cette étude, coordonnée par la fédération française des clubs alpins et de montagne (FFCAM) et associant le Centre d’Expertise sur l’altitude EXALT et l’ENSA a été réalisée en 2019 à l’occasion d’un stage d’entraînement du Groupe Excellence Alpinisme National (GEAN) de la FFCAM, dont l’objectif était l’ascension chronométrée du Mont Blanc depuis le village des Houches (3800m de dénivelé positif).

 

Mesure échocardiographique réalisée après l’ascension « express » du Mont Blanc, au refuge du Gouter (photo Axel Pittet, laboratoire HP2)

 

Cette étude avait pour objectif de mesurer l’effet d’un effort prolongé en haute altitude sur les capacités cognitives et physiologiques des alpinistes de haut niveau. Ces données fourniront des informations potentiellement importantes pour la sécurité des pratiquants de l’alpinisme.

 

Arrivée d’une cordée du GEAN au sommet du Mont-Blanc (photo Axel Pittet, laboratoire HP2)
Les membres du GEAN au refuge du Gouter, après l’ascension « express » du Mont-Blanc (photo Axel Pittet, laboratoire HP2)