L’érythroferrone, un nouveau marqueur pour détecter la prise d’EPO recombinante ?

Cette étude, coordonnée par l’université de Milan et l’ENSA, associant également l’association Athletes for Transparency ainsi que le Centre d’Investigation Clinique de Bron, a montré que l’érythroferrone (ERFE) - un régulateur du métabolisme du fer récemment identifié - était augmenté lors d’un traitement à l’EPO recombinante micro-dosée, typique du dopage à l’EPO chez certains sportifs. La démonstration de la sensibilité de ERFE à un traitement EPO micro-dosée a une implication en matière de lutte contre le dopage, suggérant que ERFE pourrait être utilisé dans le cadre du passeport biologique de l’athlète.

Blood bag image © Ksena2009 | Dreamstime.com
Publication issue de cette recherche 

 

Robach P, Gammella E, Recalcati S, Girelli D, Castagna A, Roustit M, Lundby C, Lundby AK, Bouzat P, Vergès S, Séchaud G, Banco P, Uhr M, Cornu C, Sallet P, Cairo G. Induction of erythroferrone in healthy humans by micro-dose recombinant erythropoietin or high-altitude exposure. Haematologica. 106: 384-390, 2021.