Réévaluation du diagnostic du Mal Chronique des Montagnes dans la plus haute ville du monde

Dans le cadre du projet Expédition 5300 à la Rinconada au Pérou, une expérimentation a consisté à caractériser le profil sanguin des habitants de la plus haute ville du monde, souffrant ou non du mal chronique des montagnes. L’hypothèse était de vérifier que le score utilisé pour diagnostiquer cette pathologie restait valide à très haute altitude.
Le diagnostic du Mal Chronique des Montagnes (Chronic Mountain Sickness, CMS) est basé sur un score comprenant 7 caractéristiques cliniques (essoufflement, troubles du sommeil, cyanose, dilatation veineuse, paresthésie, céphalées et acouphènes) dans le contexte d'une érythrocytose extrême (excès de globules rouges). En examinant un groupe d’habitants de La Rinconada, nous avons observé que le CMS à une altitude extrême n'était pas lié à l'élévation du volume total de globules rouges, puisque les individus CMS+ et CMS- présentaient des niveaux d'érythrocytose similaires. Cette étude permet de réorienter le diagnostic du CMS à très haute altitude.

Vue de la Rinconada (photo Tom Bouyer, Expédition 5300)
Publication issue de cette recherche

 

Oberholzer L, Lundby C, Stauffer E, Ulliel-Roche M, Hancco I, Pichon A, Lundby AM, Villafuerte FC, Verges S, Robach P. Reevaluation of excessive erythrocytosis in diagnosing chronic mountain sickness in men from the world's highest city. Blood. 136(16):1884-1888, 2020